Le président des Républicains Laurent Wauquiez a annoncé aujourd’hui qu’il se jetterait d’un pont dans l’après-midi si BFMTV refusait de lui accorder une interview de 2h.
La rédaction de la chaîne d’info en continu a expliqué qu’elle n’avait plus que 3 journalistes stagiaires pour tenir toute la chaîne de télévision et que ceux-ci travaillaient déjà 14h par jour.
Laurent Wauquiez a appelé les Français à venir le rattraper en bas du pont pour montrer leur soutien à l’homme de droite.

L’information pour compléter:

« Flirt ostentatoire avec l’extrémisme » : Jean-François Copé critique vivement Laurent Wauquiez »

Jean-François Copé a vivement critiqué le patron des Républicains (LR) Laurent Wauquiez. Pour l’ancien président de l’UMP, « depuis 15 mois, la droite n’a, hélas, pas trouvé ses marques ». En cause : l’ambiguïté de Laurent Wauquiez, son « flirt ostentatoire » avec l’extrémisme.

Le parti Les Républicains est devenu « un lieu où le débat est interdit », accuse l’ex-président de l’UMP, Jean-François Copé, ce dimanche dans un entretien au Parisien« Ce parti est devenu, hélas, un lieu où le débat est interdit. Ceux qui pouvaient le porter ont été soit écartés, soit exclus avec une violence absurde », déclare Jean-François Copé. Pour le maire de Meaux, « depuis 15 mois, la droite n’a, hélas, pas trouvé ses marques ».

Jean-François Copé reproche au président des Républicains Laurent Wauquiez son « ambiguïté »« On ne gagne pas à être ambigu car les Français ne supportent plus l’insincérité », estime-t-il. « Cette ambiguïté se traduisant par un flirt ostentatoire avec l’extrémisme est mortelle pour la droite »« Mon intuition, c’est que la révolte viendra du terrain et que les maires en seront les hérauts ! », affirme-t-il, prédisant « une recomposition complète à droite et un boulevard pour celles et ceux qui proposeront un nouveau souffle ! »

Commentaires