Kim Jong-Un souhaite s’inspirer de Macron pour mettre les médias à son service.

Kim Jong-un savourant le match France/Allemagne depuis le 38ième parallèle.

Pyongyang : Kim Jong-Un, le président de la Corée du Nord, a décidé de faire parler de lui. Cette fois-ci, d’une façon positive puisqu’il a décidé d’accorder la liberté à la presse nationale.

Selon des représentants du gouvernement nord-coréen qui ont rencontré nos correspondants, le président Kim Jong-Un aurait décidé d’accorder plus de liberté aux divers organes de presse nationaux.
Dans la journée, directeur de journaux et journalistes ont été réuni, dans la capitale coréenne, pour entendre le discours du leader. Celui-ci aurait expliqué que dorénavant dans son pays “la presse pourrait travailler librement sans recevoir d’ordre direct de l’état.”

Macron comme source d’inspiration.

Dernière au classement de la liberté de la presse, selon le classement 2017, le chef d’état considérerait que cela nuirait à son image et à celle de son pays.
“Nous allons prendre exemple sur la France pour parvenir à garantir la liberté de nos médias et le contrôle de l’information”, Voilà la stratégie que veut développer Kim Jong-Un.
Ayant suivi les exploits de Macron via la presse française, il a trouvé remarquable, “l’image de super président” que lui confie certains médias. “Moi aussi, dit-il, mes amis seront les propriétaires des médias.”

La seule différence, tient-il à nuancer, sera que les riches propriétaires des médias travailleront pour lui et non l’inverse comme cela peut être le cas ailleurs.
Fonctionnant, presque, comme le modèle français, il espère de ce fait que “les rumeurs infondées concernant l’absence de liberté de la presse vont changées.”

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER