Le titre sonne comme une grossière fake-news, et pourtant, l’auteur de l’article confirme la chose.

Jeff Edladaube est un modeste reporter de Sudinfo, affecté comme 90% de ses collègues à la rubrique des « gens écrasés, violés voir les deux ».

Tous les jours, il accompli son labeur quotidien, qui consiste à photographier des cadavres et à rédiger la bio de ces derniers en consultant leurs profils facebook.

Pour briser la monotonie de sa vie de merde, Jeff n’hésite pas à noyer son ennui professionnel dans la bière, qu’il consomme allègrement.

Il y a deux semaines, complètement épris de boissons, il s’installa à son bureau, rédigea un article et une fois terminé, s’endormit sur sa feuille.

Quelle ne fut pas sa surprise au lendemain, de constater que l’article qu’il avait rédigé dans un brouillard éthylique, était qualitativement ce qu’il avait écrit de mieux dans sa vie.

Il avait pondu un billet brillant, sans cadavres, sans photos volées, une riche analyse sur l’influence de la libido des papillons en Nouvelle-Guinée sur l’indice du Dow-Jones.

Malheureusement, nous ne pourrons pas vous soumettre des extraits de l’article, car ce dernier a directement atterri dans la poubelle du chef de la rédaction l’a jugé contraire aux standards éthique de la stricte ligne rédactionnelle de Sudpresse.

Commentaires