Hassan, demandeur d’asile de 5 ans, originaire d’Afghanistan, actuellement en centre de rétention à Paris, a commenté les événements qui ont enflammé la France en marge des manifestations du 1er mai.

C’est d’une grande violence et doit être condamné. La France est un état démocratique qui respecte ses citoyens. La France et les Français sont un peuple ouvert, libre et doux qui respecte chacun, des plus faibles aux plus forts. L’État français ne doit pas accepter que telle violence soit perpétrée sur son territoire. Nous avons, depuis le centre de rétention, signé une lettre que nous espérons envoyer au PDG de McDonalds France pour lui apporter notre soutien dans cette épreuve terrible. Nous nous posons actuellement la question du retour en Afghanistan tant la violence en France décrite dans les médias nous fait peur. 

L’information: 

La manifestation parisienne du 1er Mai s’est élancée mardi peu avant 15 heures de la place de la Bastille en direction de place d’Italie, tandis que la préfecture de police alertait la présence de 1200 d’individus cagoulés près de la gare d’Austerlitz. La situation a rapidement dégénéré, lorsque de nombreux black blocs ont attaqué un Mc Donald’s situé sur le trajet, mais également une concession Renault ou encore un engin de chantier.

« Un fonctionnaire de police a été très légèrement blessé, en recevant un projectile dans le dos. Trois autres personnes ont été prises en charge par les pompiers », a indiqué Michel Delpuech le préfet de police de Paris, précisant qu’elles n’étaient touchées que légèrement.

Plusieurs images publiées sur les réseaux sociaux, que vous pouvez retrouver ci-dessous, témoigne de cet impressionnant « bloc » en tête de cortège et des violences commises.

Commentaires