Grève à la SNCB, le gouvernement contre-attaque : « Les grévistes seront remplacés par des migrants »

0

La tension entre les syndicats et le gouvernement monte encore d’un cran cette semaine. En effet, l’annonce faite par le gouvernement à de quoi énerver côté syndical. Dans une interview exclusive de Nord Presse, les ministres de la Mobilité et de l’Immigration nous ont dévoilé un plan commun.

La NVA en charge de l’immigration propose de mettre les centaines de wagons lits de la SNCB à disposition des migrants. Une formation expresse sera dispensée aux hommes de plus de 16 ans afin qu’ils puissent se relayer aux commandes de nos trains. Ces wagons lits de 50 couchettes peuvent accueillir chacun 150 migrants grâce à la rotation des 3 x 8h.

Les avantages de ce plan :

  • 15 000 places supplémentaires seront débloquées très rapidement pour les migrants. Dans les trains, un simple wagon lit ainsi qu’une kitchenette aménagée suffisent.
  • Les migrants pourront se relayer 24h/24, il y aura plus de trains et moins de retard.
  • Les CPAS des communes seront soulagés : les migrants dans les trains ne séjournant dans aucune commune précise, c’est la SNCB qui devra les prendre en charge.
  • Les navetteurs ne seront plus pénalisés  par les grèves.
  • Les syndicalistes auront plus de temps libre pour leurs actions.

Du côté syndical M. Verrenplastique dénonce une mesure antisociale. Il prévient que les affiliés pourraient perdre leur sang froid en repensant à ces années de service. Et annonce bientôt des années de sévices.

Commentaires

PARTAGER