La Gouverneur de l’Oregon interdit la fellation pour cannibalisme, en réponse aux mesures anti-IVG de Donald Trump

0

Alors que Donald Trump investit ses fonctions de Président des Nations Unies d’Amérique, une série de mesures symboliques ont d’ores et déjà été signées pour marquer sa rupture d’avec le régime de Barack Obama, notamment sur l’IVG.
Il a rétabli une règle qui interdit aux ONG recevants des fonds du gouvernement fédéral américain de pratiquer ou promouvoir l’avortement.
Le locataire de la Maison Blanche a signé ce décret au lendemain du 44e anniversaire de « Roe V. Wade », l’arrêt emblématique de la Cour suprême qui a légalisé l’IVG en 1973 aux États-Unis, et deux jours après que des millions d’Américaines ont manifesté pour leurs droits.
La Gouverneur de l’Oregon n’a pas tardé à réagir en introduisant un premier décret interdisant la masturbation. Mais par soucis d’abonder dans le sens du Président des États Unis, Kate Brown présente une seconde mesure visant cette fois-ci la pratique de la fellation, pour parachever son premier décret. Si L’IVG doit être officiellement reconnue comme infanticide, alors la fellation, et plus précisément, le fait d’avaler le sperme qui résulte de l’éjaculation doit ressortir du cannibalisme. Cette pratique sera dorénavant interdite sous peine de prison.
La Gouverneur se range ainsi du côté du droit à la vie d’une manière plus paritaire, plus égalitaire entre les hommes et les femmes, mettant fin à toutes les polémiques qui jugeaient la loi Trump trop sexiste.

Interdiction de la masturbation: La gouverneur de l’Oregon fait comme pour Trump et l’avortement

Commentaires

PARTAGER