Décidément l’hécatombe continue en ce début d’année à tombeau ouvert et la faucheuse vient encore de faire une victime.

Tristesse infinie au sein de la rédaction, nous venons à l’instant d’apprendre le décès de Gilbert Bécaud chanteur-fumeur à la tête de bois mais qui dans l’âge tendre aima Nathalie.

Et maintenant, qu’allons-nous faire de tout ce temps sans « Monsieur 100.000 volts », surnom qui lui valut la détestation éternelle des fans de Claude François ? Sans cette boule d’énergie au destin hors du commun qui lui permis de connaître Brigitte Bardot avant la Marine et même de se faire reprendre par Elvis Presley, chose dont toutes les chanteuses de l’époque rêvaient en silence.

Lui qui a su, au fil du temps, imposer son style, petit pois par petit pois, avait pour habitude de jouer sur son piano deux bouts d’essais qui laissaient entrevoir son immense talent et l’éclectisme de son répertoire qui rappelle un peu l’arche Delanoë.

Derrière son caractère bourru se cachait un véritable sentimental comme en témoigne sa passion pour les fleurs, des fleurs que sa veuve continuera a cultiver en son honneur, car comme il le disait si bien : « l’important, c’est l’arrose ».

Salut l’artiste, tu nous manqueras. Aujourd’hui, on peut dire que c’est le destin qui a volé, a volé, a volé la banane de tes fans.

Commentaires