Furlan, Moreau et Mathot aperçus aux Restos du Coeur ce week-end « On ne peut plus joindre les 2 bouts »

Les 3 meilleurs amis de la république dissidente du cabinet noir de Walbanie ont été aperçus ce week-end aux Restos du coeur de Ans pour un repas chaleureux. Alain Mathot a expliqué à la presse avoir été profondément détruit suite aux scandales récents et que ses démissions le poussent aujourd’hui à devoir trouver de nouveaux moyens de subsister, notamment en participant à la soupe populaire organisée par les Restos.

Paul Furlan et Stéphane Moreau ont également demandé une aide au CPAS. Le président du CPAS, Jean-Jacques Moreau, devra décider à l’aide de son échevine de l’aide sociale Caroline Furlan de l’octroi ou non de cette aide.

Rappel de l’affaire:

Le magazine « Le Vif », qui a révélé il y a quelques semaines l’affaire de la puissante intercommunale Publifin, a publié ce matin le salaire de Stéphane Moreau, le patron de Nethys, la société privée qui fait office de bras opérationnel de Publifin et derrière laquelle se trouvent notamment Voo, L’Avenir et BeTV. Son salaire brut est de 80.000 euros par mois. Stéphane Moreau occupe également le poste de bourgmestre à Ans en province de Liège. À ce titre, il reçoit une rémunération brute d’environ 80.000 euros également, mais par an cette fois. Au total donc, le chef d’entreprise et élu politique gagnerait au minimum un peu plus d’un million d’euros brut par an.

Avant le scandale Publifin, Alain Mathot gagnait 265.000 euros par an, Alain Mathot (PS) ne conserve que ses mandats de député et de bourgmestre. Il lève partiellement le voile sur ses anciennes rémunérations.  « Je ne dispose plus que de mon mandat de député-bourgmestre depuis janvier 2017. » Pris dans la tourmente Publifin, poussé par le PS à plus de sobriété dans la gestion de ses mandats, mis en cause pour s’être fait représenter par sa propre société à la présidence du conseil d’administration de NeWin (une filiale de Nethys), Alain Mathot évoque quelques-unes de ses ex-rémunérations »

Commentaires

PARTAGER