Arabie Saoudite: un ministre belge demande que les femmes soient étourdies avant la lapidation

Le ministre belge des affaires étrangères Didier Reynders a exigé auprès de ses confrères saoudiens que les femmes soient désormais étourdies avant lapidation afin de respecter la dignité humaine et épargner une partie inutile de la souffrance causée par la punition.

Une mesure qui se veut  rassurante pour les associations de défense des droits humains en Belgique qui s’étaient bêtement indignées de voir la Belgique avoir voté pour la présidence du conseil du droit des femmes par l’arabie saoudite.

Histoire banale dans le pays qu’on surnomme “Le Daesh qui a réussi”:

L’Arabie saoudite a accepté d’organiser un nouveau procès pour l’employée de maison sri-lankaise récemment condamnée à la lapidation pour adultère, a annoncé mardi le ministre adjoint des Affaires étrangères sri-lankais.

Le gouvernement a obtenu de Ryad la tenue de ce nouveau procès après être intervenu en faveur de cette employée de maison qui a pu recevoir des diplomates sri-lankais en prison pendant le week-end, a précisé M. Harsha de Silva.

“Grâce à notre intervention, ils ont accepté de rouvrir l’affaire”, a-t-il dit devant le Parlement. Le ministre des Affaires étrangères, Mangala Samaraweera, avait exprimé son inquiétude pour cette femme auprès de l’ambassadeur saoudien la semaine passée.

“On peut considérer qu’il s’agit d’une grande victoire. Nous allons lui fournir une assistance juridique”, a-t-il dit.

Condamnée pour adultère

La femme, une mère de famille de 45 ans, a été condamnée pour adultère en août à la mort par lapidation. Un Sri-Lankais non marié a été condamné à 100 coups de fouet. Les parlementaires sri-lankais avaient pressé le gouvernement de demander la clémence pour la femme et une grâce pour l’homme. Plusieurs d’entre eux ont également demandé que les femmes sri-lankaises ne puissent désormais plus aller travailler en Arabie saoudite.

(Source)

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER