Un douzième vaccin obligatoire pour protéger des 11 autres

 

C’est officiel, ce ne sont pas onze vaccins qui seront dorénavant obligatoire, mais douze. En effet, un douzième vaccin est nécessaire pour pouvoir se preserver des effets indésirables des onze autres, c’est ce que nous indique un communiqué de l’organisme mondial pour la santé.

Le président Macron qui s’était engagé auprès des lobbys pharmaceutiques, ses partenaires depuis sa campagne présidentielle, pouvait difficilement faire machine arrière sur cette décision subite de rendre 11 vaccins obligatoires. Les arguments en faveur de la vaccination déployé par Michel Cymes sur les télévisions françaises n’ont pas suffit à convaincre la communauté scientifique du bien fondé de cette nouvelle réforme. En effet, nombreux sont-ceux qui mettent en garde sur les effets indésirables des adjuvants comme l’aluminium ou encore qui établissent un lien certains entre vaccins et sclérose en plaque ou maladies auto-immunes en tout genre.

C’est donc pour mettre tout le monde d’accord et faire taire la polémique que nous apprenons ce matin la création d’un douzième vaccin rendu obligatoire pour se protéger des onze autres. Tout rentre dans l’ordre, la communauté scientifique semble apaisée, et les laboratoires tirent leur épingle du jeu. Un coup de maître que la rédaction Nordpresse salue.

Il semblerait que la source soit ici, dans le cas où notre auteur aurait plagié et en attendant de le lyncher en place publique ou pas, voici la source originale potentielle.

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER