Rappel des faits : 60.000 euros ont été utilisés pour rémunérer les membres du conseil d’administration, de l’ASBL « Samusocial », en jetons de présence (140eu la réunion).
Cette révélation ayant fait scandale, Pascale Peraita (aussi présidente du CPAS) a donné sa démission au sein de l’ASBL « avec tristesse » comme elle le soulignait.

« Si nous ne sommes pas payés, nous risquons nous aussi de devenir des sans abris. »

La tristesse ayant fait place à la colère, Pascale Peraita a décidé de répondre aux critiques et de justifier les rémunérations perçus.
Elle explique qu’elle mène ce combat depuis très longtemps auprès des sans abris et que « Si nous ne sommes pas payés, nous risquons nous aussi de devenir des sans abris. Et qui va les aider à notre place? » interroge-t’elle nos confrères.  « J’ai dû quitter mon logement social déjà en 2013 » nous rappelle Peraita  » J’aurais pu finir comme eux ».
Elle précise aussi que « Les dons sont versés à l’ASBL et non aux sans abris, il ne faudrait pas l’oublier. » justifiant le versement des jetons grâce aux généreux donateurs.
« Vous pouvez prendre mon logement, vous pouvez prendre mon poste au sein de l’ASBL mais vous n’aurez pas mes jetons ! » Tel est le message qu’elle a voulu faire passer !

Commentaires