Donald Trump veut prendre la tête de l’Etat islamique

Donald Trump lors d'une visite de prospection dans le nord de la Syrie

Si le candidat à l’investiture présidentielle américaine Donald Trump ne repart pas avec les clés de la Maison Blanche le 8 novembre prochain, ce dernier prévient déjà de son intention de prendre la tête de l’Etat islamique. Interrogé, ce dernier explique : « Je ne suis pas encore certain que je remporterai la présidentielle car les sondages, bien que commandés par les démocrates, donnent un avantage certain à Hillary la crapule. » Aussi, si le sort s’acharnait contre lui, le républicain prévient qu’il compte bien se rendre en Syrie et prendre la tête de l’Etat islamique. « Je vais me rendre dans le Nord de la Syrie, où j’ai quelques contacts. Là, je remplacerai leur chef. Le problème avec l’Etat islamique, c’est qu’ils ne sont pas bien organisés. »

Le candidat républicain emportera d’ailleurs quelques idées avec lui. « Je vais leur proposer de bâtir un mur autour de leurs fiefs. Ensuite, il n’y aura plus qu’à reculer les murs jusqu’à ce qu’ils se rejoignent pour agrandir leur territoire. Et le tour est joué ! » Cette opération risque toutefois de coûter très cher, selon plusieurs experts et autres observateurs étrangers. Interrogé sur ce problème, Donald Trump a déjà une solution. « Nous forcerons Bachar al-Assad et Vladimir Poutine à payer pour le mur ! » dit-il. Quant à savoir pourquoi il veut s’établir en Syrie, l’intéressé répond : « Chez Daech, les femmes sont plus dociles. Elles nous laissent faire tout ce qu’on veut. Il suffit de les prendre par la ch… ! » Selon un dernier sondage, publié par Fox News/CBS/Le Figaro/Le Canard enchaîné/Mickey Magazine, près de 75% des Américains interrogés se disent pour la proposition du candidat républicain en cas d’échec à la présidentielle, contre 44% contre et 23% sans avis.

Commentaires

PARTAGER