Donald Trump a officiellement remporté la présidence de la première puissance mondiale.

L’Amérique en colère qui s’est levée telle une déferlante à travers le pays pour soutenir sa candidature ne l’a jamais lâché, malgré les scandales. Donald Trump a su la séduire avec son style indomptable et ses sorties non consensuelles, injurieuses. Trump, milliardaire sans peur et sans limites à la mèche orangée et à l’ego surdimensionné, est devenu l’improbable «héros politique» de cette année électorale. Avec sa candidature à laquelle peu de commentateurs croyaient initialement et sa campagne explosive, Donald Trump a cassé les codes politiques des USA.

Ah merde, en fait c’est pas une blague…

Enfin, réjouissons-nous, un peu de changement et un président aussi rigolo, ça ne peut que faire du bien. Tant qu’il déclenche par un enfer atomique.

Commentaires