Dépistage du cancer du sein: un “médecin” propose l’e-diagnostic gratuit

Nouvelle avancée dans la lutte contre le cancer: l’e-diagnostic. Un médecin philanthrope propose aux femmes un service moderne et inédit pour préserver leur santé. Explications.

http://gty.im/165888577

 

Le cancer du sein tue des centaines de milliers de femmes chaque année, frappant au hasard, sans pitié. On espère bien sûr qu’on sera épargnée, et nos proches, mais à cette horrible loterie, aucune femme n’est à l’abri. Pourtant, des centaines de milliers de femmes aussi, chaque année, combattent leur cancer et finissent par le vaincre. Elles y survivent et elles en reviennent.

En matière de cancer, la prévention est primordiale, on bat la maladie en la prenant de court : plus tôt la tumeur maligne est découverte, plus les chances de rémission sont élevées. Un dépistage précoce permet en outre, avant que les tissus malades aient pu se développer, de prescrire à la patiente des traitements (chimiothérapies) moins lourds ou d’éviter une intervention chirurgicale traumatisante (ablation du sein).

C’est important, mesdames: surveillez vos seins !

Mais surveiller quoi au juste, me direz-vous. Et vous aurez raison ! Après tout, chacun son métier ! On ne s’improvise pas gynécologue ou oncologue. On vous dit de pratiquer des auto-examens réguliers ? Ineptie ! Demande-t-on aux voitures de procéder toutes seules à leur contrôle technique?

Consultez donc un spécialiste.

Je devine vos pensées : “Moi je veux bien mais il n’y a jamais de rendez-vous avant 19 semaines, c’est cher, c’est loin, je suis mal à l’aise, ça fait mal, je n’ai pas le temps, je n’ai pas envie, ça n’arrive qu’aux autres, etc.”

C’est vrai, cette fois encore je suis obligé de vous donner raison : la société, et en particulier la petite “société” de mes confrères du corps médical, ne semble pas très encline à vous faciliter la tâche… Heureusement, il existe une solution nouvelle : l’e-diagnostic ! Rien de plus simple, aucune contrainte, ou presque. Voici comment vous devrez procéder :

  1. Prenez-vous en photo, torse nu. Vous devrez prendre une dizaine de clichés au moins, à différentes distances et sous divers angles. L’important, pour un diagnostic réussi, c’est qu’on voie bien vos seins. Mais je veux dire, vraiment bien. Les mamelons (pour améliorer le diagnostic, faites-les durcir un peu en les frottant avec un glaçon), la corolle, en-dessous, au-dessus,… Plein  de photos quoi ! Pensez aussi, sur certains clichés, à prendre vos seins en mains, à les soulever, les presser un peu l’un contre l’autre. Ça permettra au médecin d’estimer leur élasticité, leur poids, leur volume, leur tonus, leur velouté,… Enfin ! Tout ce qu’un bon docteur doit savoir pour vous sauver la vie. Pour finir, il est nécessaire de prendre une photo qui rende compte de la différence de couleur entre vos tétons et votre langue, afin d’estimer votre taux de cançuline. Le plus simple, si vous voulez bien, c’est de lécher vos bouts de seins avec sensualité et gourmandise. Ce sera parfait.
  2. Envoyez vos photos à l’adresse: [email protected]
  3. N’oubliez pas de joindre une photo récente de votre visage (certains signes de la maladie peuvent parfois être décelés dans les traits ou dans le regard) et surtout, indiquez bien vos coordonnées (adresses postale et électronique, numéro de GSM, comptes Facebook, Skype, Twitter et Snapchat) : le facteur temps est primordial et si vos photos éveillent son intérêt… professionnel, le médecin voudra probablement vous contacter au plus vite.
  4. Maintenant, il faut attendre. Le docteur regarde vos photos. Il les regarde bien bien. Attentivement, longuement et plusieurs fois. Ce serait vraiment trop bête de manquer quelque chose…
  5. En cas de résultat concluant après examen de vos photos, le docteur décidera peut-être de vous rencontrer pour effectuer de nouvelles observations, quelques palpations, et d’autres examens plus approfondis. Il vous appellera, vous conviendrez d’un lieu et d’un moment. Vous irez au rendez-vous, dans une tenue à la fois pratique et féminine (pas de pantalon) et si nous le sentons, la magie médicale opérera…

Mesdames, ce bon médecin ne poursuit qu’un but: préserver votre santé et celle de vos amies. Aussi, il a décidé de mettre ses connaissances et son expertise à votre service… pro bono !  Oui oui, vous avez bien lu, vous ne payerez aucun honoraire. Envoyez vos photos et le docteur s’engage à toutes les consulter sans rien facturer.
Sachez enfin que le médecin a lancé un nouveau service d’e-diagnostic du cancer du col de l’utérus. Ceci fera certainement l’objet d’un prochain article.

(Pour plus d’informations, les méthodes archaïques de dépistage sont parfaitement décrites sur le site de la fondation contre le cancer)

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER