Le décret anti-Hobbits de Sauron suspendu par la Communauté de l’Anneau

Il ne fait pas bon vivre en Terre du Milieu, ces temps-ci. Surtout pour un Hobbit. Dernièrement, le Seigneur de Ténèbres a promulgué un décret interdisant aux Hobbits de pénétrer dans le Mordor. C’était une promesse du candidat Sauron, s’il parvenait à obtenir l’Anneau Unique. Il qualifiait alors les Hobbits d’ « Ivrognes miniatures , fumeurs de haschich aux pieds nus » qui viennent dans nos contrées pour « nous voler nos anneaux uniques et les balancer dans la Montagne du Destin ! » Ce discours outrancier n’a pas empêché le mage noir de se voir confier la direction du Mordor… pour la deuxième fois ! Cette arrivée au pouvoir s’est donc rapidement accompagnée d’un décret bannissant les Hobbits non seulement du Mordor mais de la Terre du Milieu tout entière.

Ce décret… ne sera pas appliqué par la Communauté de l’Anneau. « Nous ne pouvons laisser une telle chose se produire, les Hobbits sont des citoyens comme les autres… en plus petit. » clame Gandalf le Gris, « Monsieur Sauron, n’est pas un dirigeant, c’est un mage. Son truc, c’est la magie noire mais quand il s’agit de gouverner, c’est une autre affaire. Je crois qu’il sera très vite destitué. Même si les Orques et les Neuf ont pris son parti pour l’instant, ils reviendront vite sur leur décision. Laissez-moi vous dire que ce décret ne passera pas ! »

À l’international, les réactions fusent. Au Gondor, l’intendant Denethor a condamné une telle décision en rappelant que le Mordor était un état souverain : « N’étant pas candidat à ma propre succession (après tout, je suis intendant à vie), je n’entends pas dicter sa conduite à Sauron. Néanmoins, il n’est pas question que je doive accueillir tous les Hobbits qui seront refusés à la frontière du Mordor. Minas Tirith ne peut pas accueillir toute la misère du Monde !» La discretion de l’intendant est compréhensible car ce sont des politiques comme la sienne qui ont poussé les races dans les bras du Seigneur des Ténèbres. Ce sont des comportements comme des emplois fictifs de « capitaine de la garde » pour ses deux fils ou la non-intervention lors de la bataille du gouffre de Helm qui ont abouti à la montée du FN (le Front de Nazguls)

Seul, pour l’instant, l’Isengard, soutient activement le Mordor. Depuis la tour d’Orthanc, Saroumane a salué la décision : « Quoiqu’en dise ce gauchiste de Gandalf, j’appliquerai le décret de notre allié. Les Hobbits sont un problème ; le nier, c’est de l’angélisme. Réfléchissez à tous ceux qui ont mal tourné. Gollum ? un Hobbit ! Sarkozy ? un Hobbit ! Coïncidence ? Je ne crois pas… Je préfère nettement qu’on cherche à s’occuper de nos Uruk-hai sans emplois. Et à ce sujet, une guerre serait la bienvenue ! »

En France, enfin, Marine Le Pen s’est félicité d’avoir été la première à dénoncer le communautarisme des « mi-Hommes » : «J’ai d’ailleurs prévu de rendre personnellement visite à Sauron pour l’assurer de mon soutien total pour les années à venir. Si je suis élue, il y aura un partenariat important entre nos deux grandes nations ! » Pourtant, Marine Le Pen, n’aura pas droit à sa rencontre mais uniquement à un café avec Grima dans le hall de la Tour de Barad-dûr, le quartier général du Mage Noir.

C’est un nouvel écueil pour le Mage Noir qui peine à retrouver sa toute-puissance d’antan. La Communauté de l’Anneau aura pourtant du mal à faire interdire ce décret.

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER