DAECH revendique l’explosion du réacteur Mako n° 1 à Midgar

0


Midgar, 11 heures du soir, la nuit tombe. La pièce de théâtre LOVELESS vient de se terminer au Robsons. Il fait chaud. En face, au Goblin’s Bar, quelques spectateurs en profitent pour boire un dernier verre. La chaleur fait ressortir l’odeur de la Mako, c’est plutôt agréable. Puis, soudain, tout bascule en un instant.

Un bruit assourdissant se fait entendre et un éclair déchire le ciel. Le souffle balaie tout le quartier du Secteur n°1 : une petite marchande de fleurs est projetée au sol… contrairement à beaucoup d’habitants, elle s’en sortira sans être blessée. Le réacteur à Mako n°1 vient d’exploser. S’en suit un silence de mort. Des décombres encore en flammes, surgissent quatre hommes et deux femmes qui s’échappent dans le noir. Les autorités compétentes, également propriétaires du réacteur en question condamnent ces actes et pointent du doigt le groupe d’éco-terroristes AVALANCHE. Une explication confortable puisqu’elle décrédibilise un peu plus les principaux opposants à la multinationale Shin-Ra-Mittal. C’était il y a 20 ans.

Pourtant… ce matin l’État Islamique vient de revendiquer l’attentat. Ce jeune soldat radicalisé, ce barbu au bras-fusil, ceux-ci auraient tous été membres de DAECH. Cet acte a de nouveau été condamné par la classe politique tout entière. Marine Le Pen en tête, tient à rappeler que la Shin-Ra a financé la campagne de Macron, même si cela n’a aucun rapport avec ce problème. Quant au président Macron, il ne mâche pas ses mots : « Je regrette que tant de gens soient morts mais il ne faut pas vivre dans le passé… après tout ce n’est qu’un jeu vidéo et Daech n’est un qu’un groupe de terroristes qui cherchent à exister. Toujours est-il, nous avons ordonné une perquisition à Kalm, nous retrouverons ces criminels. » Il est vrai que c’est la première fois que l’EI revendique un attentat imaginaire qui a eu lieu 18 ans avant son existence. Le mouvement est sans doute à l’agonie.

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER