La Corée du Sud propose de diffuser du Psy au Nord pour les rendre fou.

Le dernier essai nucléaire nord-coréen a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase à Séoul.

Alors que la surenchère entre Donald Trump et Kim Jong-Un inquiète la communauté internationale suite au lancement par la Corée du Nord d’un missile qui a survolé le Japon avant de s’abîmer dans le Pacifique, cette semaine la Corée du sud a surpris tout le monde… et change de ton !

Deux avions de reconnaissance de l’Otan ont détecté un déploiement massif d’enceintes sonores géants près de la zone coréenne démilitarisée.

Dans la foulée, la Corée du Sud a menacé de diffuser non pas une chanson, mais bien un nouvel album 12 titres de Park Jae-Sang , dit Psy, mondialement connu pour sa chanson Gangnam Style.

La menace est prise très au sérieux au nord le frontière après la publication d’images satellites montrant un glissement de terrain autour de la discothèque du camping en banlieue de Séoul où le célèbre DJ sud-coréen aurait procédé, en secret, à des essais avec 3 nouveaux morceaux.

Pyongyang, de nature belliqueuse, aurait fait reculer ses troupes d’une dizaine de kilomètres derrière la ligne de démarcation intercoréenne à la surprise générale.

L’armée chinoise, plus discrètement,  aurait quant à elle passé une commande  de 300 millions de boules de cire Quies sur Alibaba.com selon une source qui tient à garder à l’anonymat.

Par ailleurs, il est difficile d’affirmer avec certitude si ce sont les chansons de Psy ayant provoqué un séisme de magnitude 6.3 à Vladivostok selon les sismologues russes, mais hier Vladimir Poutine a fermement mis en garde contre toute «hystérie musicale» avant d’appeler tous les protagonistes à un apaisement « urgent ».

Constatant avec satisfaction tous ces émois, Donald Trump a envoyé son tweet quotidien concernant la Corée du nord : « Si ces glandeurs du #Pentagone ne contacte pas tout de suite @Rihanna, je les vire tous !».

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER