Une caissière Carrefour témoigne: « On a rien vu venir, aucun indice de ce qui allait se produire »

0

Dans son plan de transformation, Carrefour prévoit d’investir davantage dans le digital et l’e-commerce. C’est un des points du nouveau plan stratégique, mais qu’en pensent les clients ? Sont-ils adeptes de ces nouvelles technologies ?

Parmi les clients de l’hypermarché Carrefour d’Audergem, beaucoup ont un boîtier de scanning à leur caddie. Selon eux, les avantages de la digitalisation seraient nombreux : « Je fais du scanning, je trouve ça facile. Lorsqu’on scanne, on voit exactement l’état des prix, on sait combien on dépense. Depuis longtemps, je scanne mes achats, je trouve ça normal » explique une consommatrice.

Pour un autre client, « c’est vrai qu’on devrait passer par les caisses normales, avec la caissière, parce qu’on a un contact avec elle. Mais le scan est beaucoup plus rapide ». « Ça fait partie d’une évolution, il faut évoluer avec son temps et ça fait partie des choses » renchérit une dame.

« Je préfère le contact humain »
Mais les nouvelles technologies ne sont pas du goût de tout le monde. Pour Mario, un client de longue date de Carrefour, il est hors de question de scanner lui-même ses produits : « Je préfère passer chez les caissières et caissiers. Parce que c’est leur emploi, c’est leur métier. Je ne vais pas me substituer à leur métier. Ce n’est pas possible. C’est aussi simple que ça ».

« Je préfère le contact humain et rencontrer des gens, que ce soit des clients ou des caissières. C’est toujours plus intéressant » selon une consommatrice.

En investissant dans le digital et l’e-commerce, Carrefour veut combler son retard dans le domaine, un virage jugé nécessaire par beaucoup mais qui, selon certains, arrive bien trop tard.

Source

Commentaires