Ultime rebondissement de cette fin d’année 2017, dans l’affaire du pacte énergétique.

Selon notre enquête, le Premier Ministre Charles Michel n’était pas absent du Parlement le 13/12 pour cause de réunion internationale à Paris : pressentant le torpillage du pacte énergétique par la N-VA, il s’est en fait rendu discrètement à Tihange pour vérifier que les travaux de colmatage des fissures avancent bien. Thierry Saegeman, directeur du nucléaire pour Électrabel n’a pas voulu confirmer cette visite éclair : « Tout ce qui entoure la sécurité nucléaire est classé secret défense », nous a-t-il rappelé.

Un ouvrier sous-traitant qui souhaite garder l’anonymat nous confiait néanmoins hier que le Premier Ministre avait même tenu à poser lui-même une noquette de mastic . Selon d’autres témoignages dignes de confiance, Charles Michel a ensuite pris la direction de Waremme, où il a été reçu par la direction de la firme pharmaceutique Molnlycke pour négocier lui-même un achat de pilules d’iode et un autre de tranquillisants. Les Belges recevront par la poste, avant Noël, et en même temps que les voeux du Premier Ministre, un bon qui leur permettra de recevoir suffisamment de pilules pour tenir jusqu’en 2050.

Ce pack « anti-stress nucléaire » pourra être retiré gratuitement dans toutes les pharmacies du pays. Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, s’est réjoui de cette nouvelle : « J’étais bien embarrassé face aux questions posées lors l’ interpellation citoyenne au conseil communal du 27 novembre dernier : Bouli Lanners ayant fort justement demandé comment la ville serait évacuée en cas de catastrophe nucléaire à Tihange, j’avais dors et déjà fait remonter au niveau parlementaire une demande de déviation des vents dominants. Mais je crains que cela ne génère un problème communautaire, et ne réveille de vieilles rancoeurs fouronnaises. En attendant de régler tout ça, je suis soulagé que tous les citoyens reçoivent de quoi patienter en toute sérénité et sécurité. Joyeux Noël ! »

Commentaires