On peut parler de mise au pilori. D’un acte de colère quand on a pas vraiment trouvé d’autres solutions pour raisonner des imbéciles, méchants et cruels avec une personne.

Je vous parle aujourd’hui de Francis Sarlette, qui s’est fait connaître pour ses vidéos où il chantait « Gagner gner gner gner gner » pendant le mondial.

Je dois dire que personnellement, dés le début j’étais un peu gêné. Parce qu’une personne « différente », fatalement, est sujette à moquerie, c’est un peu drôle. Et moralement, est-ce qu’on doit le cacher pour lui éviter des moqueries ou le laisser apprécier sa petite notoriété ? Je suis de mon côté plus pour la 2ème option. Mais il y a des limites. Je pense que d’encourager à l’extrême la diffusion d’une personne faible socialement ou intellectuellement, c’est dangereux. Parce que ça provoque une effervescence énorme, puis évidemment une violente chute dans l’oubli.

C’est le cas de Francis, qui après la coupe du monde, s’est vu inviter dans un groupe

Fan Club Officiel de DJ Francis

où, globalement, on peut le dire, une bande de trous du cul ont harcelé ce gars pendant des semaines, humilié, allant jusqu’à le prendre en photo pendant qu’il mange ses frites à la friterie… Ca va la tête ?

Étant donné que vous trouvez extrêmement amusant de harceler et d’insulter à 25 derrière votre ordinateur une personne faible et sa femme, voici vos noms et visages. Comme ça, vous réaliserez peut-être que ce que vous faites là, c’est insulter une personne handicapée en public.
Bisous: 

 

Commentaires