Bernard-Henri Lévy : “Les français doivent renoncer à chômer le samedi”

Lors de sa conférence tenue à Varsovie sur “l’échec de l’idéologie sociale française” dans le cadre d’un partenariat universitaire, Bernard-Henri Lévy a tenu des propos qui ont pu être interprétés comme très libéraux, notamment par les étudiants qui l’ont hué dans la salle pendant qu’il parlait du système social français.

Alors qu’il parlait du système de santé français, il indique que celui-ci “ne pourra jamais être viable économiquement“, et que “le service public, c’est du passé“. Des propos lourds de sens alors que le gouvernement prévoit l’augmentation de la CSG, cette cotisation exclusivement sociale dont la vocation est de financer le budget alloué à la sécurité sociale.

Mais alors qu’il est pris à partie par certains étudiants qui fustigent (en polonais) sa vision du monde, il se lance dans une longue tirade, où il annonce à la fin que les français “devront tôt ou tard renoncer à leur samedi comme jour chômé“, s’ils veulent être un jour aussi compétitif “que les chinois“. Rires dans la salle après traduction. Le philosophe reprend “Oui, les français, et bientôt, vous aussi, et tous, devront renoncer à deux jours sans travailler par semaine, ce qui est déjà beaucoup“.

Bernard-Henri Lévy a écourté sa visite à Varsovie, puisqu’il a dû annuler sa conférence quelques minutes après suite à un entartage.

Jean-David Dreyfus, pour Nordpresse.

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER