Benjamin Maréchal revient demain sur Vivacité avec « C’est moi qui le dis »

0

Benjamin Maréchal reprend déjà l’antenne, seulement 24h après son départ de « C’est vous qui le dites ». Il animera désormais une tranche de 3 heures, entre minuit et 3 heures du matin, où il donne son avis sur tout. C’est l’animateur qui a désiré changer la formule de son émission où il a finalement réalisé que les auditeurs n’avaient plus aucun intérêt puisqu’il était assez bon tout seul pour susciter le débat.

Le Maréchal Pétain nie tout lien familial avec Benjamin Maréchal

« Je voulais vous parler en face-à-face avant que ‘C’est vous qui le dites!’ ne démarre. Cela fait 10 ans que nous commentons l’actualité, que je suis le confident de vos drames, parfois même le premier confident ce qui aura été un privilège. J’ai été l’oreille de vos avis, ceux qui m’ont fait réfléchir et j’ai parfois même entendu les pires horreurs. De tous ces moments, je suis fier à un point que vous ne pouvez pas mesurer. Cela fait des mois, bien avant les tempêtes que vous avez croisées dans les journaux ou les réseaux sociaux, que j’ai demandé à la direction de trouver du temps pour créer, imaginer, aller vous voir en vrai, faire autre chose que de discuter avec vous par téléphone. Est-ce que je suis lassé ? Cela m’est arrivé. Est-ce que j’ai été malmené ? Parfois, souvent mais ça fait partie du jeu. Ces 10 ans de ‘C’est vous qui le dites !’ m’ont permis de comprendre la société belge comme personne. Vous m’avez donné une connaissance de ce pays dont peu peuvent se vanter. Cette émission a été l’une de mes plus grandes joies professionnelles, à tel point que je me suis demandé si quelque chose de plus fort qu’un prime-time à la radio et à la télévision était possible. Après des mois de réflexion, j’ai enfin trouvé la réponse. La notoriété je l’avais, les plus fortes audiences, le succès à tout prix, alimenter Facebook, alimenter la presse, lire des vérités, lire des mensonges, on ne m’a parfois pas compris, j’ai parfois fauté comme tout le monde. Être au cœur du système, au cœur du réacteur et avoir un statut de vedette. Tout cela est grisant mais dans le fond ça n’a jamais été mon objectif. Tout ça pour moi n’a pas beaucoup d’importance. Ce qui a de l’importance pour moi, et c’est pour ça que je vous parle ce matin, c’est de retrouver la vraie liberté, celle qui permet d’être libre de son chemin. En juin dernier j’ai demandé à la direction d’arrêter ‘C’est vous qui le dites!’, en janvier je l’ai redemandé. Je suis revenu à chaque fois parce que j’aime ce travail, j’aime avoir une emprise sur les choses. Aujourd’hui, je décide donc de m’arrêter. La RTBF m’a proposé un nouveau projet, un super truc, j’y ai réfléchi. Mais avec l’arrivée d’un enfant dans ma vie et avec la surcharge de travail que cela induisait, j’ai décidé de dire stop pour sortir des contraintes de la quotidienne. Loin des petites phrases, pour enfin bosser à ce que sera cette radio demain. Certains vont crier, qu’ils crient. Je ne suis pas l’homme que vous avez lu sur les réseaux sociaux, et ça ça suffit amplement à mon bonheur. Mon annonce va susciter beaucoup de commentaires et de questions. « 

Commentaires