Une centaine de militants de Génération identitaire, un mouvement d’extrême droite, bloquaient samedi le col de l’Échelle dans les Alpes, à la frontière franco-italienne, point de passage de migrants depuis plusieurs mois.

Leur but : « veiller à ce qu’aucun clandestin ne puisse rentrer en France ». Une centaine de militants du mouvement d’extrême droite Génération identitaire (GI) bloquaient samedi 21 avril le col de l’Échelle, dans les Hautes-Alpes, lieu de passage de migrants depuis l’Italie depuis des mois.

Le col de l’Échelle est un « point stratégique de passage des clandestins » depuis l’Italie, a fait valoir à un correspondant de l’AFP un porte-parole de GI, Romain Espino, en dénonçant « un manque de courage des pouvoirs publics ». « Avec un petit peu de volonté, on peut contrôler l’immigration et les frontières ».

Ils sont tous décédés.

Commentaires