Attentat au bélier à la foire médiévale de Franchimont : 0 mort

PENTAX Image

 

Un nouveau drame a eu lieu ce dimanche en Belgique. Un terrible attentat au bélier s’est produit durant la foire de Franchimont. Heureusement, la garde royale a permis d’éviter le pire. En début d’après-midi, une horde de trois Sarazins a pris possession d’un bélier et a traversé la foule à la vitesse vertigineuse de 7km/h. Le bilan est désastreux : 0 mort et deux blessés (une cheville foulée et un poignet cassé, ceux des assaillants). Niveau quatre oblige, toutes les armes avaient été interdites aux festivités : glaives, sabres, épées à deux mains, hallebarde en mousse… tout à l’exception des armes de siège. En l’occurrence, un bélier datant du 12e siècle. Vu sa faible maniabilité et son état de détérioration avancé, les trois terroristes n’ont pas pu aller bien loin. Avant d’être mis hors d’état de nuire après 20 minutes (oui, en fait, personne n’avait remarqué qu’il s’agissait d’un attentat), l’un d’eux aurait crié : « Je ne comprends pas… À Barcelone, ils ont fait 13 morts en 5 minutes ! »

« Les trois personnes ont été exécutées par écartèlement, le reste de leurs corps ornera la façade du château afin de dissuader les autres » explique le Seigneur Godefroid de Franchimont, suzerain des terres de Theux, du Conflans et de Hautjardin, « Que ceci soit une leçon pour tous ceux qui ne croient pas en notre Seigneur Jésus ! » Un écartèlement, qui a eu lieu dans la bonne humeur puisque la plupart des personnes dans le public ont cru qu’il s’agissait d’une animation. Bref, tout est bien qui finit bien, même si Daech n’a pas pu s’empêcher de revendiquer l’attentat.

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER