Après près d’un an de cavale, des policiers belges capturent enfin Pikachu

C’est sur le perron de son hôtel de police et non sans fierté que le commissaire divisionnaire Canard a annoncé aujourd’hui la capture par une de ses équipes de Pikachu, le célèbre Pokémon. Cette issue clôt joyeusement une enquête longue et minutieuse, qui a conduit les 13 membres d’une de ses brigades à user autant de ruses que de semelles de bottes pendant presque une année.

Dans la rue Natalis à Liège, l’humeur était à l’allégresse hier. Il faut dire que la capture du pokémon Pikachu était attendue de pied ferme et espérée ardemment par des équipes à bout de nerfs dans un contexte très compliqué. On sentait d’ailleurs bien le soulagement dans l’attitude du commissaire divisionnaire Canard au moment d’entamer sa conférence de presse. La mine réjouie, il a brandi son smartphone pour prouver au parterre de journalistes présents la réalité du bruit qui s’est propagé très vite dans la Cité Ardente, avant de répondre à leurs nombreuses questions.

La traque a débuté le 7 juillet ” , a détaille le héros du jour. “Pendant un peu plus de 11 mois, ce Pokémon a réussi à nous échapper. Notre équipe multipliait les enquêtes de voisinage pour arriver à le débusquer, et finalement, c’est au Parc de la boverie, à un pokestop, que nous avons enfin réussi à la capturer ” . Il faut dire que la pression s’accumulait sur l’hôtel de police, marqué par des échecs en novembre, puis coup sur coup en février et en mars. “ C’est vrai qu’à trois reprises, Pikachu avait réussi à s’échapper, mais nous avions préparé un stock de bonbons Framby conséquent pour l’amadouer et l’appâter ” , sourit le commissaire divisionnaire.

Un succès dont il va falloir savourer rapidement car M. Canard a prévenu, l’air grave, dès demain son équipe va dès demain se mettre en quête d’attraper les 249 autres Pokémon encore dans la nature. Des renforts sont d’ailleurs espérés par les policiers. “On a parlé à un moment de forces spéciales, mais vu la situation du pays, je ne pense pas que ça pourra se faire ” , soupire un représentant syndical présent. Qu’importe, c’est galvanisée que l’équipe va pouvoir repartir traquer Salamèche, Carapuce et consors !

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER