La justice américaine a mis la Russie et le Kremlin sur la sellette vendredi en inculpant 13 Russes, dont un proche de Vladimir Poutine, pour avoir favorisé la candidature de Donald Trump à l’élection présidentielle de 2016. Moscou a aussitôt qualifié d’«absurde» cet acte d’accusation qui ne mentionne toutefois aucune connivence entre l’équipe de campagne du candidat républicain et le gouvernement russe. «La campagne Trump n’a rien fait d’illégal – pas de collusion», a pour sa part réaffirmé le président américain dans un tweet.

Tous les inculpés, 13 ressortissants russes et trois sociétés, sont accusés de complot en vue de tromper les Etats-Unis, trois d’entre eux sont accusés également de fraude bancaire et cinq autres de vol aggravé d’identité, selon un communiqué du procureur spécial chargé de ce dossier, Robert Mueller.

Source

Commentaires