RUSSIE – Emmanuel Macron s’est de nouveau entretenu jeudi 15 mars au matin avec la Première ministre britannique Theresa May de l’affaire de l’empoisonnement d’un ex-espion russe, et les deux dirigeants estiment qu’il « n’y a pas d’autre explication plausible » qu’un acte de la Russie, selon l’Elysée.

« La France partage le constat du Royaume-Uni qu’il n’y a pas d’autre explication plausible et exprime à nouveau sa solidarité à l’égard de son alliée », a précisé la présidence dans un communiqué. »

 

« Le Président de la République et la Première ministre condamnent tout usage d’arme chimique. Ils rappellent l’importance du plein respect des conventions internationales et leur engagement dans la lutte contre l’impunité d’utilisation d’armes chimiques. Nos deux pays poursuivront leur coopération dans ce domaine, en particulier à l’OIAC, à l’ONU et à l’OTAN, en lien avec nos partenaires de l’Union européenne », est-il également écrit dans le communiqué. Il a d’ailleurs annoncé qu’il allait prendre des mesures, « dans les prochains jours. »

Source

Commentaires